ARC
Bienvenue dans
les composites 2.0
Plus d'infos

le principe

Une filière de recyclage des matériaux composites à renfort de fibres de carbone.

L’utilisation croissante des matériaux composites à renfort de fibres de carbone dans l’aéronautique, l’automobile, l’énergie… laisse entrevoir une forte augmentation du gisement des déchets de ces matériaux dans les années à venir, dans un contexte réglementaire qui sera certainement amené à se durcir en matière d’exigence de recyclage.
Et pourtant, la valorisation matière de ces déchets est un domaine encore trop peu exploré.

Dans l’objectif de se positionner comme un acteur majeur du recyclage, Alpha Recyclage Composites consacre une grande partie de ses ressources des dernières années pour mettre au point, dans le cadre d’un partenariat étroit avec la recherche académique, un procédé de valorisation innovant et performant à même d’apporter une réponse à la problématique posée.

La Solution

Une technologie performante & innovante

La filière de valorisation actuellement mise au point par Alpha Recyclage Composites repose sur :

- Le traitement des déchets de composites par la technologie de la vapo-thermolyse, développée depuis plusieurs années par Alpha Recyclage Composites et actuellement industrialisée sous une forme adaptée par une société sœur (Alpha Recyclage Franche-Comté) dans le domaine de la valorisation des pneumatiques usés ;

- Le recyclage des fibres de carbone, obtenues après vapo-thermolyse, dans la fabrication de produits semi-finis destinés à entrer dans la fabrication de composites de seconde génération.

Notre technologie de vapo-thermolyse fait l’objet de plusieurs brevets internationaux. Elle est le fruit, depuis 2009, d’un partenariat continu avec la recherche académique (Institut Clément Ader – Albi, Centre RAPSODEE de l’Ecole des Mines Albi-Carmaux) notamment dans le cadre de plusieurs thèses doctorales.


Les travaux de recherche et développement, menés à ce jour sur l’application de notre technologie de vapo-thermolyse au traitement des matériaux composites, mettent en évidence :


...

Un taux d’enlèvement de résine sur les fibres de carbone qui est supérieur à 99 % massique.
Voir l'illustration

...

Une absence d’altération de la surface des fibres de carbone récupérées ou des propriétés mécaniques de ces dernières.
Voir l'illustration

...

Une absence d’incidence de ces fibres traitées sur les propriétés mécaniques des composites pouvant être fabriqués.
Voir l'illustration

nos cibles

Une technologie au service de nos clients.

Les secteurs visés

Les entreprises productrices ou détentrices de déchets de composites à fibres de carbone et qui œuvrent dans les secteurs de l’aéronautique (civile et militaire), de l’automobile, de la construction navale et de l’énergie.

Les déchets ciblés

Les déchets de matériaux composites à renfort de fibres de carbone, qu’il s’agisse de rebus de fabrication ou d’éléments de produits en fin de vie.

nos travaux

Nos travaux à court terme.

Fibre de carbone

Ils consistent, dans le cadre d’un programme soutenu par la DGA et la DGE, et toujours avec nos partenaires historiques, à développer et mettre en œuvre un démonstrateur pré-industriel de vapo-thermolyse et plus généralement à valider les paramètres de l’intégralité de notre future filière industrielle de valorisation des déchets de composites à fibres de carbone.

Ce démonstrateur sera mis en service courant 2016. Il permettra, de manière opérationnelle et à une échelle semi-industrielle, de traiter des déchets de composites, de produire des quantités significatives de fibres traitées, et de fabriquer en petites séries des produits semi-finis (granulés, mats,  fils, tresses, co-mêlés, tricots...) à partir de fibres recyclées.

les news

Les dernières infos.

Publiée le 08-03-2018

ALPHA RECYCLAGE COMPOSITES ouvre son capital pour accélérer son développement

ALPHA RECYCLAGE COMPOSITES ouvre son capital pour accélérer son développement

ALPHA RECYCLAGE COMPOSITES, société innovante ayant développé un procédé de recyclage des matériaux composites à base de fibre de carbone, annonce l’entrée à son capital de FREYSSINET AERO EQUIPMENT et de STS GROUPE.

Forts de leur connaissance des secteurs de l’aéronautique et des matériaux composites, et de leur savoirfaire industriel, ces deux partenaires doivent accompagner ALPHA RECYCLAGE COMPOSITES dans l’industrialisation de sa technologie.

Cette levée de fonds va en effet permettre à la structure de construire un pilote de vapo-thermolyse dédié au recyclage des composites à base de fibre de carbone. Ce pilote aura une capacité de traitement de 300 tonnes de par an dès 2019.
Cette nouvelle phase de développement s’inscrit dans la continuité des travaux de recherche menés ces dernières années au sein de l’Ecole des Mines d’Albi, dans le cadre d’un laboratoire commun.

ALPHA RECYCLAGE COMPOSITES a par ailleurs reçu les soutiens de la Direction Générale de l’Armement et de BPI France, respectivement dans le cadre de programmes « RAPID » et « PIAVE ».

Télécharger le communique de presse complet PDF (220 Ko) - Cliquez ici

Direction de la communication
Publiée le 01-12-2016

Premier anniversaire du laboratoire commun : MARVAPOL

Premier anniversaire du laboratoire commun avec l'école des Mines d'Albi : MARVAPOL

À la fin de l’année 2015, Alpha Recyclage, Alpha Recyclage Composites, Armines et Mines Albi renforçaient leur collaboration et posaient les bases d’un laboratoire commun : Marvapol. Après un an de fonctionnement, les résultats sont déjà au rendez-vous et les perspectives, nombreuses.

À l’occasion du premier anniversaire de leur laboratoire commun MARVAPOL, Jean-Louis Pech, Dirigeant d’ARFC & d’ARC, ainsi qu’Alain Schmitt, Directeur de Mines Albi, présenteront Marvapol, ses premiers résultats et les perspectives pour les 5 ans à venir. Un cocktail sera servi à l'issue de la visite.


Le 25 novembre à 10h Salle du conseil de l'Ecole des Mines d'Albi
Pour confirmer votre présence, rendez-vous ici


Comment traiter et recycler les pneus usagés produits par l’industrie automobile ?

C’est ce défi scientifique, technologique et environnemental qui est au cœur de la création du laboratoire commun Marvapol par ARFC, l’un des leaders français du recyclage des pneus, et Mines Albi, grâce à l’expertise de RAPSODEE, centre de recherche commun à Mines Albi, Armines et UMR CNRS 5302 dans le domaine de la valorisation des déchets. Pour recycler, il faut pouvoir séparer et ré-employer les matières. Jusqu’à présent, les particules ultra-fines du noir de carbone, principalement utilisé comme agent de renforcement dans les produits de caoutchouc, étaient très difficiles à isoler et donc, à récupérer.

La méthode employée par Marvapol est la vapothermolyse, un traitement thermique entre 400°C et 800°C en atmosphère inerte sous vapeur d’eau. « Le procédé permet une valorisation sous plusieurs formes, indique Yannick Soudais, enseignant-chercheur à Mines Albi, co-président du comité de pilotage et directeur scientifique de Marvapol.

Des premiers résultats

Depuis ses premiers pas, le nouveau laboratoire a déjà donné lieu à deux thèses de doctorat et un contrat de recherche industriel. Il a déjà bénéficié d’une reconnaissance internationale en participant au congrès européen ETRA (European Tyres recycling Association) en mars 2016 à Bruxelles, et a initié des collaborations avec l’Académie des sciences de Prague et le LRCCP (Laboratoire de Recherche et de Contrôle du Caoutchouc et des Plastiques).

Forts de ces premiers résultats, ARFC et Mines Albi se sont accordés sur un programme de recherche pour les cinq ans à venir, avec un renforcement des moyens humains et matériels et la création d’un pilote instrumenté de vapothermolyse. L’objectif est de développer ce procédé de vapothermolyse et d’obtenir une meilleure compréhension des phénomènes physico-chimiques qui entrent en jeu dans la récupération et la réutilisation du noir de carbone.

De nouvelles perspectives

Centrées sur le recyclage des pneus, ces recherches ont également des applications pour le retraitement des matériaux composites et fibres de carbone. La société Alpha Recyclage Composites - société sœur d’ARFC - s’engage aussi dans cette démarche de laboratoire commun pour traiter des déchets de matériaux composites à fibres de carbone, à l’aide de ce même procédé de vapothermolyse.

Une nouvelle fois, l’expertise en recherche de Mines Albi, grâce à la composante albigeoise de l’Institut Clément Ader (UMR CNRS 5312) dans le domaine des matériaux composites, sera précieuse pour Alpha Recyclage.

Direction de la communication
Publiée le 16-10-2015

Article du JEC Magazine n°100

Utilisation de la vapo-thermolyse pour le recyclage des déchets de composites à fibres de carbone

Alpha Recyclage Composites présente, dans un article publié dans le numéro 100 de JEC Magazine, des résultats expérimentaux concernant l'application de son procédé de vapo-thermolyse aux composites à fibres de carbone pour leur recyclage. Cet article montre que le procédé thermochimique de vapo-thermolyse permet de récupérer des fibres de carbone qui sont ensuite aptes à être utilisées pour fabriquer de nouveaux matériaux composites thermoplastiques. Il montre en outre que les matériaux composites de deuxième génération fabriqués avec les fibres recyclées possèdent des propriétés mécaniques comparables à des matériaux composites fabriqués à partir de fibres de carbone neuves.

Article en PDF (3,2Mo) - Cliquez ici pour le lire

Direction de la communication
Publiée le 02-07-2015

Alpha Recyclage Composites recycle la fibre de carbone

Après plusieurs années de recherche académique menée depuis 2009 en partenariat avec l’Institut Clément Ader (ICA) et les Mines Albi-Carmaux, la PME toulousaine Alpha Recyclage Composites initie une phase de développement, avec les mêmes partenaires, visant à démontrer la faisabilité pré-industrielle de la technologie de vapo-thermolyse appliquée au traitement des déchets de composites à base de fibres de carbone, à définir les procédés de fabrication de produits semi-finis à base de fibres recyclées, et à valider à une échelle représentative les conditions de mise en œuvre de ces fibres traitées dans des composites de seconde génération.

Ce programme, qui s’inscrit dans la logique de l’économie circulaire, est réalisé avec le soutien conjoint des Ministères de la Défense (DGA) et de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique (DGE).

Les domaines d’application qui sont visés par la future filière industrielle projetée sont notamment l’aéronautique civile et militaire, et le secteur automobile.

La technologie de vapo-tthermolyse est déjà mise en œuvre à une échelle industrielle, sous une forme adaptée et par une société sœur (Alpha Recyclage Franche-Comté), pour la valorisation des pneumatiques usagés.

Communiqué de presse publié sur : Site Internet Aérospace Valley

Ensemble

Ils travaillent avec nous.

Nos appartenances aux pôles de compétitivité.

Contactez Nous

4, rue Jules Védrines BP 94204 31031 Toulouse Cedex 4

: +33 5 62 16 72 82 - : +33 5 62 16 72 79